Les avantages de la location financière

Les avantages de la Location Financière

location-financiere-locaservice-france-atelier

Il est aujourd’hui commun pour les entreprises de louer leurs équipements informatiques et bureautiques. La question d’acheter comptant une photocopieuse ne se pose d’ailleurs même plus. Le locataire bénéficie en plus du matériel d’un service de qualité, avec toute la souplesse qu’apporte la location. Il paye une redevance par mois pour un usage de son matériel tout en se laissant la possibilité à tout moment d’arrêter le contrat ou de renouveler le matériel.

Les entreprises rentrent alors dans de réelles stratégies de renouvellement de matériels et la location devient un véritable contrat de services tout compris.

Le secteur de la location, lui, se porte bien et enregistre d’ailleurs sa cinquième année consécutive de croissance d’après l’Association Française des Sociétés Financières.

La location de matériel peut s’étendre à d’autres secteurs d’activités moins connus, que ce soit les secteurs de la sécurité, la géolocalisation, l’impression 3D, celui de l’équipement d’Atelier Automobile ou même encore la location de vaches laitières !

Même si la location rentre de plus en plus dans les usages, ses avantages demeurent méconnus.

 

Une trésorerie préservée

C’est souvent le premier argument mis en avant : la préservation de la trésorerie. La location permet d’éviter une grosse sortie de cash et d’étaler les dépenses chaque mois.

Même si la société a les capacités de payer immédiatement un équipement, elle ponctionne son matelas financier qui pourrait lui permettre de faire face à des imprévus. En effet, des problèmes de trésorerie peuvent coûter très cher. 44% des très petites entreprises affirment avoir connu des problèmes de trésorerie selon une étude réalisée par OpinionWay pour le Syndicat des indépendants (SDI) sur un échantillon de 1 208 dirigeants dont les entreprises comptent entre 0 et 19 salariés.

Le problème étant qu’une fois les tensions en trésorerie naissantes, l’entreprise n’a guère de marge de manœuvre pour négocier avec sa banque.

Autant adopter dès le départ une gestion saine de la trésorerie ! Un principe de base à respecter pour une bonne gestion de la trésorerie : un bien ou un usage long terme se financent toujours avec une ressource financière de long terme.

La difficulté de maîtriser son budget

A plus long terme, une bonne gestion de trésorerie est liée aux capacités de l’entreprise à prévoir son budget le plus précisément possible.

Encore faut-il le pouvoir ! En effet, il est relativement facile d’identifier combien peut coûter tel ou tel matériel mais la question du calcul des coûts liés aux services associés est beaucoup plus complexe. La société peut prévoir des budgets optimistes et pessimistes, visant à budgétiser les maintenances qu’elle va devoir faire au cours de l’année sur son matériel, les coûts des différents services sont alors fixés selon des probabilités… mais l’incertitude demeure.

france-atelier-controle-budget-expertise

Vers un véritable service tout compris

La location financière permet de maîtriser son budget. En plus du matériel financé, on peut y associer toutes sortes de services. En couvrant le risque par des services associés (garantie, maintenance etc..) on quitte le champ de la location classique pour aller vers un véritable contrat de services tout compris.

Vous n’arriviez pas à prévoir vos coûts de maintenance ? Vous payez désormais un coût par mois et pas de coûts en plus. Une société se charge d’intervenir chez vous le plus rapidement possible, vous dépanne, et vous pouvez continuer à utiliser le matériel.

Et l’on peut tout imaginer. Un matériel proposé en location peut être proposé avec une maintenance et des consommables.

Se prémunir contre l’obsolescence du matériel

Si le client veut maîtriser son budget, il doit également se demander s’il pourra encore utiliser son matériel dans plusieurs années. Devenir propriétaire du matériel peut sembler rassurant mais cette solution enferme. En effet, à quoi sert de détenir un matériel qui n’a plus aucune utilité en raison de son obsolescence ?

 

Pour rappel, l’obsolescence est le fait de perdre une partie de l’usage d’un bien en raison d’une évolution technologique. Et ceci quand bien même le matériel fonctionne encore ! Les exemples sont nombreux :

  • L’évolution des standards peut priver à tout moment de l’utilisation d’un bien
  • Les nouvelles normes environnementales ou technologiques peuvent imposer de ne plus utiliser un matériel jugé trop risqué ou trop polluant
  • Le marché sur lequel l’entreprise évolue peut changer et les besoins des clients aussi.

 

Depuis quelques années, on parle même d’obsolescence programmée : on fait référence aux stratégies, de certains fabricants, visant à écourter la durée de vie de leurs produits. Ceci afin de permettre d’accélérer le renouvellement de leur produit. Ce sujet n’est pas jeune, déjà en 1924 le cartel de Phoebus s’entendait déjà pour limiter la durée de vie des ampoules. Plus récemment, l’Autorité de la concurrence italienne a condamné en 2018 Samsung et Apple pour obsolescence programmée au motif d’avoir ralenti le fonctionnement des anciens modèles de téléphone par des mises à jour logiciel.

Pour toutes ces raisons, il est donc possible que bien avant la fin de vie d’un équipement, il ne puisse plus être utilisé. L’avantage de la location est de pouvoir à tout moment renouveler son matériel et ainsi maîtriser son budget. On parle alors de location évolutive qui s’adapte vraiment aux besoins du client (possibilité de renouvellement du matériel par un matériel neuf, ajustement des loyers etc…).

Un avantage du point de vue financier

Dernier avantage et non des moindres, la location permet de bénéficier d’avantages fiscaux et comptables.

Tout d’abord, la location est considérée comme une opération « hors bilan ». En effet contrairement à l’achat, les biens loués restent la propriété du bailleur, ils n’apparaissent ni en immobilisation, ni en endettement.

Ainsi, le ratio fonds propres sur le total de bilan n’est pas impacté par un équipement pris en location. Ce ratio est très important car c’est souvent le premier réflexe d’un partenaire financier de le contrôler. Si vous souhaitez un crédit pour un projet important et que votre dette est déjà trop importante, la demande vous sera refusée. Ainsi, il est stratégique de préserver sa capacité d’endettement pour des projets où le crédit bancaire sera un incontournable.

Ensuite, la totalité des loyers sont déductibles fiscalement. Les loyers apparaissent en charge dans le compte de résultat et viennent minorer votre résultat imposable.

Enfin, la TVA est étalée sur l’ensemble des loyers. Contrairement à un achat vous ne faites donc pas une grosse avance en trésorerie sur la TVA.

Pour conclure, les avantages de la location financière vont au-delà d’un simple calcul bénéfices coûts à faire par rapport à un achat comptant. On parle ici d’un véritable contrat de services tout compris permettant de contrôler son budget et de ne pas enfermer le client.

La société France Atelier propose d’ailleurs une solution globale pour les garages. L’offre LocaService®, sur une période allant de 3 à 5 ans, permet de s’abonner à du matériel ainsi qu’à l’ensemble des services associés. Vous bénéficiez ainsi d’une vraie garantie, une approche à 360°, prenant en compte vos besoins métier. Achat, livraison, installation, maintenance : vous avez la garantie de disposer du matériel adapté à vos besoins, à la pointe de la technologie.

 

« Expert Marché France Atelier » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *