Transformer son moteur thermique en électrique c’est possible avec le retrofit !

Transformer son moteur thermique en moteur électrique c’est possible avec le Retrofit !

4 min de lecture

Le retrofit, c’est cette tendance qui consiste à remplacer un moteur essence ou diesel par un moteur électrique. Dans un contexte où les véhicules thermiques sont de moins en moins bienvenus dans les villes et où le prix des véhicules électriques explose, de nombreuses entreprises se sont intéressées au sujet pour fournir une alternative plus économique et écologique aux automobilistes. On vous dit tout !

Hand Holding Eco car icon concept

Le retrofit, c’est quoi ?

« Que la voiture soit ancienne ou plus récente, pourquoi devrions-nous faire l’acquisition d’une voiture neuve pour passer à l’électrique ? Faisons avec ce que l’on a : modifions nos voitures existantes pour passer rapidement à l’électrique ». C’est ce que propose la jeune société Transition One avec la transformation de petite citadine en voiture électrique.

Quatre entreprises spécialisées dans la conversion en voiture électrique ont créé une association pour intégrer la conversion des véhicules thermiques en véhicules électriques à la nouvelle loi d’orientation des mobilités. Cette association appelée AIRe (Acteurs de l’Industrie du Rétrofit Electrique) milite pour la légalisation du retrofit comme c’est le cas en Allemagne ou en Italie. : « Le Rétrofit est une solution efficace et maitrisée qui peut permettre aux automobilistes de passer à la mobilité électrique sans changer de véhicule et de mettre en place une dynamique d’économie circulaire afin de ne pas détruire, mais réhabiliter des véhicules en parfait état de rouler… ».

Comment ça marche ?

C’est simple ! On extrait le moteur thermique et on le remplace par une batterie électrique. Phoenix Mobility, une start-up spécialisée dans la conversion de véhicule en voiture électrique, explique que la chaîne de traction thermique, la ligne d’échappement et le réservoir sont ainsi retirés. Ils laissent place à des composants entièrement neufs : moteur électrique, variateur et batterie accompagnée de son BMS (Battery Management System). La transformation laisserait inchangés la puissance, le poids, la répartition des masses, le freinage et la structure.

Pour le moment, les différentes entreprises qui se penchent sur le sujet, proposent des transformations nécessitant un jour à une semaine de travail pour un coût variable de 10 000€ à 15 000€. A terme, l’objectif est de pouvoir transformer les véhicules en 4h pour un coût de 5 000€.

Avantages et inconvéniants

« La transformation des véhicules thermiques en véhicules électriques via un remplacement complet de la motorisation pourrait nous permettre de profiter du parc de véhicules existants pour développer la mobilité électrique plus rapidement, faire l’économie de la construction de véhicules neufs et donc de la consommation d’énergie et des émissions de CO2 associées. » explique Damien Pichereau, député LREM. Un avantage considérable pour la protection de l’environnement !

Le second avantage pour tous les automobilistes c’est le prix ! Plus besoin d’investir dans une voiture électrique neuve ! Surtout que les véhicules électriques existants ont un coût allant de 26 900 € pour la Citroën C-Zero à 32 900€ pour la Renault Zoé. Une économie non négligeable malgré la prime à la conversion de 5 000€ (qui vient d’être revue au 1er août 2019). A cela s’ajoute aussi une économie d’argent en matière d’entretien du véhicule et de frais d’essence.

Les points négatifs ? L’autonomie de la batterie et la puissance du moteur. 150km d’autonomie max, un moteur de 90 chevaux et une vitesse maximum estimée entre 110 et 120 km/h. De quoi convaincre les citadins adeptes de trajets courts pour le moment.

Et du point de vue légal ?

La voiture rétrofitée a besoin d’être homologuer avant de rouler. Or, la réglementation française ne permet pas aujourd’hui de démocratiser cette pratique pour des questions de sécurité et d’accord constructeur. Contrairement aux États-Unis et à ses voisins européens, en France, les textes de lois ne sont pas adaptés et la réglementation trop restrictive. Les démarches administratives sont extrêmement longues, contraignantes, et coûteuse et l’homologation en série est interdite.

Pour contrer ce problème, AIRe propose la mise en place d’un cadre législatif afin de faciliter la transformation d’un véhicule thermique en véhicule électrique et développer une véritable industrie européenne de la batterie.

Afin de favoriser le développement des véhicules propres, des avancées sont déjà à prévoir dans les années à venir avec le projet de loi d’orientation des mobilités sur les bornes de recharge. Un premier pas vers le déploiement des bornes de recharges en zone urbaine et rurale grâce à une meilleure prise en charge des coûts de raccordement des infrastructures dans les zones résidentielles et tertiaires d’ici à 2023. Le but ? Que les automobilistes puissent recharger leur véhicule le soir à leur domicile, ou la journée au travail.

Quels changements pour les ateliers et garagistes ?

Si l’obstacle administratif est levé, une véritable filière pourrait se développer. L’association AIRe met en avant le potentiel en termes d’emploi : « Si une loi était votée dans les prochains mois, entre 2020 et 2025, près de 66.0000 voitures pourraient être « rétrofitées » en France. A la clé, plus 1,08 milliard d’euros de chiffre d’affaires cumulé sur cette période et plus de 5500 emplois ». Mieux encore, si l’activité venait à atteindre les 400 000 véhicules rétrofités, cela engendrait un volume d’affaires de plus de 5 milliards d’euros et la création de 42 000 emplois ! Phoenix Mobility propose d’ailleurs un kit de conversion, comprenant notamment un moteur électrique et des batteries, adapté à chaque voiture pour effectuer la transformation chez le garagiste de son choix. Une aubaine pour les sous-traitants du secteur automobile !

FA reste en veille sur les nouvelles technologies et l’évolution du marché de retrofit ! Nous vous tiendrons informés des prochaines étapes !

 

« Expert Marché France Atelier » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *